4 novembre 2022 9h10 : en France, les femmes commencent à travailler gratuitement

Les femmes gagnent en moyenne 15,8% de moins que les hommes en France (Eurostat). En Europe, ce rapport est de 13%. Comme le précise Eurostat, il s’agit d’un écart de rémunération non ajusté entre les sexes, à savoir la différence entre les gains horaires bruts moyens des hommes et des femmes exprimés en pourcentage des gains horaires bruts moyens des hommes. Cette statistique est calculée pour les entreprises de 10 salariés ou plus, secteurs publics et privés confondus.

2022 marque la 6ème année du mouvement pour l’égalité salariale et ces six années marquent aussi une inertie de l’écart salarial. En 2016, les femmes gagnaient en moyenne 15,1% de moins que les hommes en France (Eurostat). En 2022, 15,8%, l’écart se creuse.

Le forum économique mondial précise qu’en 2022, en prenant en considération l’évolution des progrès, il faudra attendre 132 ans pour atteindre la parité totale dans le monde.

Le 07 novembre 2016, le collectif français Les Glorieuses ont invité les salariées à cesser le travail à 16h34, heure précise à partir de laquelle elles travaillaient « bénévolement ». Une action soutenue alors par la ministre du Droit des femmes, Laurence Rossignol.

 

Il apparaît qu’en dépit des nombreuses manifestations et du renforcement des normes juridiques en faveur de l’égalité salariale, les discriminations à l’égard des femmes persistent. Selon un rapport du Forum économique mondial, l’égalité des salaires entre hommes et femmes ne sera pas atteinte avant 170 ans. Ainsi, l’égalité salariale femmes/hommes ne sera possible qu’en 2186…

La persistance des ces inégalités nuit à l’économie française : le différentiel de salaire net versé entre les femmes et les hommes représente en moyenne 3525€ / an et atteint ainsi de manière aggrégée, 33,6 milliards € par an.

Ce « manque à gagner » en terme de salaire net, a également des répercutions en terme de consommation et de recettes fiscales. On estime ainsi que la consommation nette aggrégée supplémentaire pourrait s’élever à environ 22 milliards € par an.

L’égalité femmes-hommes qui contribuerait en plus à plus de justice sociale.

Pour aller plus loin, rapport de l’INSEE 2022 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4514861

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s